Enfants sourds – de 0 à 3 ans – SAFEP

Le SAFEP - Service d’Accompagnement Familial et d’Éducation Précoce, pour les enfants sourds de 0 à 3 ans

L’Accompagnement de l’enfant sourd et de sa famille
Qui peut en bénéficier ?

Les jeunes enfants de 0 à 3 ans, résidant sur notre territoire d’intervention, déficients auditifs dont la perte auditive bilatérale est supérieure à 50%.

Notre territoire d’intervention :

Les 5 départements de l’ancienne région Languedoc Roussillon :

  • l’Aude,
  • le Gard,
  • l’Hérault,
  • la Lozère,
  • les Pyrénées-Orientales.

Les objectifs de la prise en charge SAFEP visent à :

  • entretenir le lien avec les autres acteurs du suivi,
  • développer l’éveil à la communication de l’enfant sourd,
  • accompagner l’enfant dans la prise de conscience de soi (corps, espace, temps, émotions, …),
  • développer / favoriser la socialisation (crèche, halte-garderie),
  • favoriser le développement psycho affectif de l’enfant sourd au sein de sa famille et de son environnement proche,
  • soutenir les parents dans leur rôle parental et dans le développement de leurs compétences auprès de leur enfant,
  • accompagner et associer la famille dans son ensemble,
  • favoriser l’intégration de l’enfant sourd dans son environnement,
  • évaluer la pertinence d’une orientation vers d’autres professionnels.

Comment se déroule l’accompagnement d’un jeune enfant sourd au sein du SAFEP ?

Les modalités d’accompagnement des très jeunes enfants sourds doivent tenir compte, à la fois du handicap, et des répercussions qu'il a dans la vie familiale.
De ce fait, trois axes d'intervention sont définis :

Auprès des enfants de 0 à 3 ans, l'éducation orthophonique en lien avec le développement psychomoteur et expérimental est l'élément fondamental.
L'orthophoniste doit être l'intervenant principal et de ce fait reste l'interlocuteur privilégié des parents, les autres spécialistes venant plus ponctuellement en appui technique.
Auprès de la famille dont la collaboration étroite est indispensable : il s'agit à la fois de permettre le temps de réflexion, d'aider à comprendre et intégrer la situation créée par la surdité, d'organiser des moments de rencontre avec d'autres parents et d'informer sur l'ensemble des méthodes éducatives disponibles. Le rapport des familles avec les professionnels doit s’établir sur la base d’une réelle coopération.
Auprès des crèches et écoles maternelles, lieux importants de stimulation de la communication, les intervenants du service apportent informations et explications concernant les conséquences de la surdité et les moyens divers de compensation. Ils bénéficient en retour des compétences des professionnels de la petite enfance quant à l'adaptation de leurs actes en fonction des évolutions et des observations partagées.

Chaque enfant est accompagné dans le cadre d’un projet individualisé.

Les différents professionnels qui interviennent auprès de votre enfant

Le médecin ORL ou l’équipe médicale spécialisée, impliqués avant l’entrée dans le service, assurent le suivi et le contrôle de l’audition ainsi que l’efficacité de l’appareillage.
L’enfant et la famille sont accompagnés par une équipe pluridisciplinaire comprenant : un médecin ORL, un psychologue coordinateur (référent de la situation), une orthophoniste, un éducateur fonctionnel et, au besoin, d’autres intervenants spécifiques (psychomotricien, …) ; l’accompagnement tient compte des interventions d’autres services éventuels.

Pour connaître les différents professionnels qui accompagnent les enfants, téléchargez notre document.

La fréquence des interventions 

  • l’orthophoniste voit la famille sur une durée moyenne de 1h par semaine,
  • le psychologue – coordinateur SAFEP voit la famille de façon adaptée et modulable,
  • le psychologue-coordinateur et l’orthophoniste interviennent ensemble sur certaines séances, notamment au démarrage de l’accompagnement,
  • l’éducateur fonctionnel : 1 à 2 heures / semaine.

L’orientation à l’issue du SAFEP

Si les parents souhaitent la prolongation d’une prise en soin au-delà de 3 ans, l’évaluation et l’orientation argumentée sont proposées à la commission SSEFS qui se réunit chaque année au mois de juin. En cas d’accord de la commission l’enfant bénéficie d’une prise en charge SSEFS. En cas de nécessité, le maintien des modalités de prise en soin SAFEP est conservé sur une durée limitée afin d’assurer une transition adaptée.